Les îles Balleny

Dobrayi dien, kak dièla ?
Beau temps, vent nul.
Mer calme T° -1°C

Mardi 14 février 2017

Chapeau : chapka
Pomme de terre : kartochka
Pain : rlep
Verre : stakane
Saucisson : kolbassa

Depuis mon dernier post, beaucoup de choses se sont passées.

Après le glacier Mertz nous avons visité les îles Balleny et Scott, et avons rajouté une étape en Antarctique pour aller forer sur les pentes du volcan Siple qui culmine à 3110 mètres.

Que ce soit en mer, à terre, où en l’air, la science n’arrête jamais sur ce bateau. Les équipes se relaient en permanence pour réaliser leur programme respectif et des quantités énormes de données sont enregistrées chaque jour. On vit au rythme de la science.

Que dire des îles Balleny ? Pour commencer c’est un endroit magnifique. Protégées par des murailles de glace, elles ressemblent à des véritables forteresses perdues au milieu de l’océan austral. Une première reconnaissance en zodiac nous montre rapidement qu’il faudra utiliser l’hélicoptère si on veut prendre pied sur ces iles. Il serait peut être possible de débarquer sur une ou deux petites plages très étroites mais on serait alors exposé aux éventuelles chutes de sérac.

7-01

7-02

L’île Scott est plutôt un petit ilot rocheux recouvert en partie par une couche de neige dure de 5-6 mètres d’épaisseur. On a vite fait le tour de cette île assaillie de toutes parts par l’océan austral.

7-03

La région du volcan Siple est tout simplement incroyable. Un immense champ d’icebergs tous plus gros les uns que les autres ajoute une touche majestueuse à cet endroit unique et complètement vierge. Quelle chance nous avons d’être là. Nous en profitons au maximum pour forer la glace, étudier et photographier la colonie, où des dizaines de milliers de manchots Adélie cohabitent et aussi pour plonger avec notre robot ROPOS et découvrir ce qui se cache par 1000 mètres de fond.

7-04

7-05

7-06

Le bateau

Aujourd’hui je vais vous parler des petits bateaux de sauvetage si jamais on doit évacuer le Treshnikov pour un grave problème. Ce bateau est très solide c’est vrai, mais il ne résisterait certainement pas à un impact violent avec un gros iceberg dans le white out (brouillard épais, fréquent dans ces régions) par exemple. Le risque reste minime c’est vrai, car en cas de brouillard épais le capitaine commence par ralentir et il se sert de ses nombreux radars pour surveiller et voir si le chemin est libre. Cependant le risque 0 n’existe pas. Le plus gros danger reste, comme sur tous les bateaux, l’incendie.

Pour parer à ces risques, après chaque départ d’escale on fait un exercice de sécurité et d’évacuation. De cette manière tout le monde sait ce qu’il a à faire et surtout dans quel canot de sauvetage embarquer. Pour être franc je n’ai pas trop envie de me retrouver entassé comme des sardines dans ces petites embarcations perdues au milieu de nulle part….

7-07

7-08

7-09

Science

ROPOS, notre petit robot des profondeurs. Ce Robot est un concentré de technologie de 4 tonnes environ. Grace à lui on peut filmer, faire des prélèvements d’eau automatiques, aspirer des sédiments ou encore récupérer grâce à ces deux bras articulés à peu près tout ce qu’on veut.
C’est Guillaume Massé de l’institut Laval à Québec qui est responsable de tout ce projet.
Il faut environ une heure à ce petit submersible, pour atteindre – 1000 mètres de profondeur. Nous pouvons vivre en direct cette plongée grâce à un écran installé dans la salle à manger. Si l’ambiance est détendue de notre côté, c’est un peu différent dans la salle de contrôle de ROPOS où la tension est palpable. Malgré leur énorme expérience les pilotes, copilotes, ingénieurs sont complètement dans leur monde et ils doivent garder une concentration de tous les instants.
Au fond on découvre alors une incroyable biodiversité. Les spots et la caméra haute définition nous font parvenir des images incroyables de cette vie sous marine méconnue.

7-10

7-11

7-12

7-13

7-14

7-15

7-16

Faune

Le manchot Adélie

Taille : environ 70 centimètres
Poids : 5-6 kg
Incubation : 33 jours

Pendant les 25 premiers jours de sa vie le petit manchot Adélie est nourrit pas ses parents, après il est autonome et doit se débrouiller tout seul.

J’aime beaucoup cette espèce de petits manchots. Ils sont parfois assez curieux et ils n’hésitent pas à s’approcher à moins d’un mètre de nous si on ne bouge pas. Très à l’aise dans l’eau il est par contre plutôt maladroit sur terre. Il se nourrit principalement de poisson et de krill. A l’approche de l’hiver tout ce petit monde quitte l’Antarctique pour trouver des zones moins austères. Ils migrent vers le nord en lisière de banquise ou le climat est moins rude.

7-17

Toutes les parties claires que l’on voit sur cette photo sont en fait les endroits où se trouvent nos dizaines de milliers de manchots. C’est leurs fientes, excréments qui donnent cette couleur et je ne vous parle pas de l’odeur…

7-18

Parade amoureuse

7-19

Il reste encore un peu de duvet sur ce jeune manchot Adélie

7-20

Il ne reste plus beaucoup de place pour se faire bronzer…

7-21

Trouvez l’intrus et à votre avis, de quel manchot s’agit-il ?

Publicités

7 réflexions sur « Les îles Balleny »

  1. Bonjour Ben,
    On a trouvé l’intrus. Nous pensons que c’est un manchot empereur, car il parait plus grand qu’un manchot royal. On a juste ?
    Les p’tits (mais quand même un peu grands…) CE1 CE2 de Prémanon.
    Continue bien en Antarctique !!!

    J'aime

  2. Bonjour Ben,
    Nous avons trouvé l’intrus facilement! Merci pour les nouveaux mots en russe que nous allons essayer de mémoriser. On a bien rigolé lorsque tu nous as appris que la couleur claire sur les photos c’était des crottes de manchots! Nous te remercions pour tout ce que tu nous as appris, c’était passionnant!
    A bientôt,
    La classe de CE2

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour Ben, le bébé manchot est vraiment trop craquant avec sa crête!!!
    Encore des photos magnifiques et des commentaires vraiment enrichissants pour les petits et les grands. Merci beaucoup! On s’y croirait presque!
    En ce qui nous concerne, nous sommes en vacances!
    Bonjour à toute l’équipe
    A bientôt,
    Eliane

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s